Vente – Location – Gestion Locative – Plus de 30 ans de présence sur le marché immobilier du sud-ouest lyonnais et sa région.
25 Juin

L’élection d’Emmanuel Macron vous permet d’acheter un bien immobilier dans le Sud-ouest lyonnais à un taux bas !

L’élection du candidat d’En Marche est-elle une bonne nouvelle pour les emprunteurs ? Si vous voulez acheter un bien immobilier dans le Sud-ouest lyonnais, la réponse est oui. En effet, la candidate qui prônait la sortie de la zone euro faisait peur aux marchés. L’élection d’Emmanuel Macron les rassure. Sachez que les taux restent stables depuis le 7 mai. Leur hausse dépend désormais du résultat des législatives. « Dans les prochaines semaines, l’évolution des taux d’emprunt d’État pourrait dépendre du résultat des élections législatives et de la possibilité pour Emmanuel Macron d’obtenir une majorité, afin de rassurer les investisseurs et agences de notation sur sa capacité à mener des réformes économiques », explique Jérôme Robin, président de Vousfinancer.

Pour l’instant, il ne faut donc pas s’inquiéter d’une éventuelle envolée des taux. Vous pouvez encore acheter un bien immobilier dans de bonnes conditions ! C’est le moment de chercher le bien immobilier dans le Sud-ouest lyonnais qui correspond le mieux à vos attentes. Pour cela, n’hésitez pas à surfer sur Internet. Toutes les recherches immobilières commencent sur le web.

Des taux toujours attractifs
Actuellement on peut emprunter en moyenne à 1,50 % sur 15 ans, 1,70 % sur 20 ans et 1,90 % sur 25 ans. Début mai, sous l’effet notamment de la détente des taux d’emprunt d’État, cinq banques ont même baissé leurs taux de 0,10 %… Un bémol, cependant : « Dans leurs derniers barèmes, les banques ont, en effet, stabilisé leurs taux les plus bas sur 10, 15 et 25 ans, précise Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi. Mais elles ont appliqué de fortes hausses sur les taux les plus élevés. Les taux les plus bas affichés leur servent de taux d’appel, mais, dans les faits, peu d’emprunteurs y ont accès.»

C.V. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée