Vente – Location – Gestion Locative – Plus de 30 ans de présence sur le marché immobilier du sud-ouest lyonnais et sa région.
22 Avr

Le point sur ceux qui accèdent plus facilement au crédit immobilier dans le sud-ouest Lyonnais !

En 2017, malgré des taux d’intérêt en hausse, le marché de l’immobilier est dynamique. Les acquéreurs se précipitent sur l’immobilier afin de profiter encore des prêts avantageux avant la vraie hausse annoncée pour le mois de juin. Mais sommes-nous tous égaux face au crédit ? Est-il facile pour tout le monde d’acheter un bien immobilier dans le sud-ouest Lyonnais? Ou certains ont-ils plus de chance d’y arriver ? Tour d’horizon.

Un profil privilégié par les banques : le couple
Il est plus simple pour les couples d’apporter une garantie de stabilité financière puisque n’importe lequel des deux partenaires peut souscrire un crédit, son conjoint ou compagnon étant automatiquement rattaché à la dette, via une clause de solidarité pour les couples pacsés. Dans la plupart des cas, les établissements bancaires réalisent un contrat avec les deux co-emprunteurs dans lequel ces derniers doivent montrer des pièces justificatives relatives à l’édition de leur contrat de crédit. Pour les établissements bancaires, en général les couples présentent plus de garanties qu’un célibataire considérant que le risque que les deux conjoints soient défaillants en même temps est moindre. Chez le courtier Immoprêt, les couples représentent 65% des emprunteurs et ils disposent d’un apport de 19 585 € pour un prêt s’élevant à près de 180 000 € sur 18 ans et demi (222 mois).

Des célibataires de plus en plus nombreux
Si, en théorie, les célibataires peuvent sembler moins bien lotis, il faut admettre qu’ils sont de plus en plus nombreux à emprunter. Ils constituent 35% des emprunteurs Immoprêt. Ils disposent d’un apport de 20 068 €, légèrement plus important que celui des couples, pour un prêt dont le montant s’élève à 125 862 €, soit 30% de moins que pour les couples, et sur 19 ans (soit 6 mois de plus que pour les couples). Par ailleurs, les célibataires font plus souvent le choix d’investir dans des petites surfaces qu’ils mettront en location par la suite.

C.V. / Bazikpress © Unclesam

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée